Jump to content
Planète Clermont
elliot

Le grand bazar des infos du club qu'on ne sait pas où mettre

Recommended Posts

2 hours ago, Barça fan 63 said:

Ce qui me gêne dans cette histoire, c'est que le club est capable de filer des contrats pros à des joueurs sortis de nulle part, sans aucune garanties sportives et humaines.

Ça la fout vraiment mal vis à vis des gamins du Centre qui se crèvent la paillasse tous les jours et qui eux, ne touchent pas 2000€/mois...

C'est vraiment de l'argent foutu en l'air !! 

Un club familial qu'ils disent.... 😂😂😂

Tout a fait d'accord   pour tous les jeunes qui sont au centre  ...avec une banale convention ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça sent la fin des essayages, fini les habillages au Clermont foot, cette histoire va geler de futures venues de cette académie du moins pas avec ce tour de passe passe.

Question

Quel est donc l'intérêt de prendre autant de risques en faisant venir ces jeunes comme pro par habillage alors qu’ils n'ont pas le niveau de la N3?

ça devait se voir avant non?

c’est vrai que ça envoie un message tordu aux jeunes du clubs qui ne sont surement pas au courant des joutes administratives, ça devrait se régler rapidement cette histoire, mais quand même, c’est un petit avertissement, voir une leçon dans ce milieu qui a l'air tout sauf  sain.......

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vers une conciliation entre Clermont et trois joueurs congolais du club ?

 

Francis Eusebio Mbaki, Amisi Mununga et Alexis Banza. (@ClermontFoot)

 
Francis Eusebio Mbaki, Amisi Mununga et Alexis Banza. (@ClermontFoot)

A l'issue de la commission juridique de la LFP, l'avocat des trois joueurs congolais de Clermont a proposé un accord aux dirigeants du club auvergnat

Guillaume Dufy06 octobre 2020 à 23h16
 

Comme annoncé, la commission juridique de la LFP a statué ce mardi après-midi sur le sort de Francis Eusebio Mbaki, d'Alexis Banza et de Amisi Mununga, trois joueurs congolais du Clermont Foot, qui ont signé un contrat professionnel de deux ans à l'été 2019, mais n'ont jamais été invités à s'entraîner avec le groupe de Pascal Gastien, ce qui est contraire à l'article 507 de la Charte du football professionnel.

Etaient présents lors de cette réunion qui a duré un peu plus d'une heure, Francis Eusebio Mbaki, Amisi Mununga et leur avocat maître Alvarez. Clermont Foot était représenté par Jérôme Champagne et Yannick Flavien, deux des conseillers d'Ahmet Schaefer, le président et propriétaire du club auvergnat. L'UNFP avait également dépêché deux de ses membres. Selon nos informations, les parties en présence qui ont débattu devant les membres de la commission ont campé sur leur position.

Les trois joueurs prêtés par le Tout Puissant Mazembe

Pour Clermont, Jérôme Champagne a expliqué qu'il n'avait jamais été questions que le trio s'entraîne avec le groupe premier malgré la signature d'un contrat professionnel. Il a à nouveau expliqué que c'était la seule manière de pouvoir valider la venue de ces garçons et d'entamer le processus de post-formation. Il a aussi rappelé que les trois joueurs étaient bien la propriété du Tout Puissant Mazembe qui avait accepté de les prêter deux saisons.

Après avoir éludé le problème il y a une dizaine de jours, le club congolais a fini par transmettre, lundi, veille de la commission, un courrier dans lequel il est stipulé que les trois joueurs ont bel et bien signé un contrat professionnel de 5 ans, avant d'être prêté deux saisons à Clermont. Est-il valable ? Plusieurs confrères belges nous ont sollicités après la publication de l'enquête pour nous expliquer que l'histoire auvergnate ressemblait de très près à celles de congolais recrutés au Tout Puissant Mazembe par des clubs belges.

À ce jour, les dirigeants de Clermont n'ont pas fourni la preuve de l'existence d'une convention de prêt entre les deux clubs, convention qui n'a donc pas été enregistrée à la Ligue.

Vers une rupture des contrats et une indemnisation ?

L'avocat des joueurs a proposé une conciliation à Clermont qui doit ce mercredi valider ou non ce principe. Ensuite les deux parties auront huit jours pour s'entendre, et officialiser l'accord qui pourrait se concrétiser par une rupture des contrats et une indemnisation. Si elles n'y parviennent pas, la commission exigera l'intégration des trois joueurs dans le groupe professionnel de Clermont.

Une issue qu'excluent totalement Ahmet Schaefer et ses conseillers.

Pour rappel, les joueurs avaient expliqué durant notre enquête qu'ils n'avaient pas du tout l'intention de rentrer au Congo.

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 hours ago, hermann said:

Sincèrement il n'y a rien dans cet article, enfin à mon avis.

 

A un moment le journaliste fait dire à Benza "Quand on a quitté le pays, on nous a assuré qu'on allait s'entrainer avec les professionnels. Ce n'est jamais arrivé. On est restés avec la réserve, qui évolue en National 3" C'est qui on ?

 

Par contre dans l'article Champagne en réponse à la question pourquoi ces joueurs n'ont-ils pas intégré le groupe professionnel ? Il dit "il n'en a jamais été question. Les joueurs le savaient avant de quitter le Congo" C'est parole contre parole et encore c'est Champagne contre "on (nous a assuré)". A qui tu donnes le plus de crédit ?

 

Ensuite bonjour les clichés "On ne sait pas si le contrat qu'on a signé dans la rue avant de partir avec le Tout Puissant Mazembe est valable"

 

Et à la fin de l'article "Cette idée était belle, regrette un proche du dossier, mais tout a été fait dans la précipitation"

 

C'est qui un proche du dossier ?

 

Sincèrement des articles comme ça c'est 0. Tu donnes du crédit à des joueurs sur leurs seuls affirmations avec pour étayer des "on" et "un proche du dossier" qui est anonyme.

 

Je suis d'accord avec toi, je parlais de l'image que ça envoie qui ne tient pas compte de la vérité qui elle restera un certain temps surtout que la ligue s'en mêle, l'équipe qui aime ce genre d'histoires, un avocat et surement certains qui poussent derrière ces jeunes. Le coup des "négriers", ça fait un peu beaucoup, celle là, je ne lui donne aucun crédit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

puis c'est quoi ce nom de club tout pourri, le tout puissant machin chose, 😂 imaginez une seconde que dans une semaine, nous jouions le "tout puissant Chambly" ça fait peur avant d'y aller

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, fred1 said:

puis c'est quoi ce nom de club tout pourri, le tout puissant machin chose, 😂 imaginez une seconde que dans une semaine, nous jouions le "tout puissant Chambly" ça fait peur avant d'y aller

Fondation

Le Tout Puissant Mazembe a été fondé par les moines bénédictins qui dirigeaient l'Institut Saint-Boniface d'Élisabethville (nom que portait la ville de Lubumbashi jusqu'en 1965). Pour diversifier les activités des élèves qui s'adonnaient au scoutisme, les missionnaires décident de mettre sur pied une équipe de football baptisée Saint-Georges, du nom du saint patron de la troupe. Cette équipe s'affilie directement à la première division de la Fédération royale des Associations sportives indigènes (FRASI). À la fin de la saison, Saint-Georges occupe la troisième place.

En 1944, les jeunes scouts deviennent routiers et le FC Saint-Georges est rebaptisé Saint-Paul FC.

Professionnalisation

Quelques années plus tard, l'incorporation de certains éléments étrangers à l'Institut amènera les missionnaires à abandonner la gestion de l'équipe. Elle est reprise par Englebert et prend la dénomination de F.C. Englebert. À l'issue de cette première saison semi-professionnelle, l'équipe termine première et invaincue. Pour immortaliser ce premier exploit, les dirigeants décidèrent alors de baptiser le club « Tout Puissant Englebert ». Ils firent des émules puisqu'en 2010 on comptait notamment dans le championnat congolais un autre Tout Puissant, celui de Molunge, un Tout Solide Malekesa, et un Tout Capable Elima… Très vite, l'équipe est renommée « Tout Puissant Mazembe » par les Bantous ("autochtones" au sens large) pour célébrer leur force. Mazembe signifie « bulldozer » en kiswahili ; le nom des "Corbeaux" renvoie aux couleurs du maillot : le noir et le blanc. On peut voir dans ce baptême bilingue -en langue coloniale et en langue autochtone- à la fois les prémices de l'émancipation vis-à-vis du colonisateur belge, et une assimilation de la culture occidentale

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 06/10/2020 at 01:04, hermann said:

Screenshot_20201006_010251.jpg

 

cette histoire pue depuis le départ... on en avait même parlé ici à l'époque, en s'étonnant de cette flopée de 5 jeunes débarquant d'un coup et de cette histoire de prêts de 2 ans. Des prêts sur des licences amateur ou des contrats pro ? Des prêts pour des joueurs de réserve ?

Il est clair que si contrat de 5 ans de TPM il y a avait, le TPM en aurait fourni la preuve. Et que si il y avait des conventions de prêt en bonne et due forme, le Clermont Foot en aurait fourni la preuve également et on ne se retrouverait pas devant la commission juridique. 

L'hypothèse la plus probable, c'est qu'on a bricolé une combine pour coopter des gamins. Il y a une part d'amateurisme et d'improvisation derrière tout ça. Mais surtout ça montre un système, un mode de fonctionnement et la "philosophie" de la nouvelle direction : le but est la captation d'actifs par la holding Core Sports Capital. La logique de "hub" s'apparente à une foire aux bestiaux. On l'a encore vu hier avec l'épisode Muhammed-Cham Saracevic, un jeune qu'on ne verra probablement jamais, dont on n'aura jamais aucune communication officielle, qui a été chopé on ne sait où, on ne sait pas par qui, pour aller on ne sait où et avec le club de Clermont Foot qui aura servi de prête-nom pour la détention des droits du joueur. 

Tout cela se finira avec un accord, c'est à dire avec l'argent du Clermont Foot qui sera mobilisé pour réparer cet aventurisme exotique. De toute façon, un chèque, c'est probablement tout ce que cherchaient à obtenir ces 3 gamins. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le club est en faute. Les 3 joueurs ont signé un contrat pro, ils doivent s'entraîner avec les pros. C'est le règlement. Ça demontre vraiment un certain amateurisme de la part des têtes pensantes du club... 

Et puis, hormis le fait que ces joueurs signent des contrats pros, c'est le nombre de contrats qui m'interpelle. Ils en prévoyaient 16 au départ avant de se raviser sur 5 pour des raisons financières. Ça sent le truc pas clean... 

Ps : j'avais pas vu ton post leonidas. Ce n'est pas un simple copié collé... Mais il semble que nos positions se rejoignent😁😁

Edited by Barça fan 63

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et apres on peut faire de contrats  aux jeunes du club  on a pas les moyens et on a trop de contrat .Pff belle fumisterie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'entraîneur de l'équipe d'Algérie se trompe de prénom mais bon on a compris le message 😂

Screenshot_20201007_174022.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...