Jump to content
Derniers résultats
  • Un volcan arrive en ligue 1, c'est le Clermont Foot !!!!
  • Médias (diffuseurs, droits TV etc.)


    Recommended Posts

    • Replies 64
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Maxime Saada, le patron de Canal+, met la pression pour une Ligue 1 à 18 clubs

    Maxime Saada, le patron de Canal+, aimerait faire comprendre aux présidents de clubs l'intérêt d'une élite resserrée, d'ici l'AG déterminante de la LFP, ce jeudi.

    Sacha Nokovitchmis à jour le 31 mai 2021 à 19h35

    Une partie de l'avenir du football français se jouera ce jeudi lors de l'assemblée générale de la Ligue. À la fois sur la possibilité de passer la Ligue 1 de 20 à 18 clubs et sur le modèle de diffusion de la L 1 et de la L 2 pour les trois prochaines saisons... avec les entrées d'argent qui l'accompagnent. Maxime Saada, le président de Canal +, le sait et semble vouloir jouer un rôle actif sur ces deux dossiers.

    Dans une interview au Figaro, le 13 janvier, il avait déjà évoqué l'intérêt d'une réforme du nombre de clubs en Ligue 1. « Les Championnats ne génèrent manifestement pas suffisamment de recettes pour faire vivre l'ensemble des clubs, avait-il déclaré. Il est souhaitable que les clubs se posent la question de l'attractivité de leur produit et acceptent de se réformer. Le monde du rugby l'a compris en créant le Top 14, un Championnat homogène et attractif. La crise actuelle traversée par le football français crée peut-être une opportunité de se poser les bonnes questions. » Six semaines plus tard, il renouvelait son contrat pour les droits du Top 14 (2023-2027) avec une légère hausse de leur montant (110 M€). 

    «Il faudrait même être plus ambitieux (que passer à 18 clubs), le Top 14 en est le parfait exemple »

    Maxime Saada, président de Canal+

     
     
     

    Dans notre édition de samedi, nous évoquions le fait qu'un format à dix-huit clubs n'était pas un élément décisif dans la volonté de Canal+ de récupérer les deux meilleures affiches de Ligue 1 par journée, selon des propos qu'aurait tenus Saada auprès d'un interlocuteur, en marge du Grand Prix de France moto, il y a quelques jours. Ce lundi, ce dernier a tenu à démentir ces propos. « J'étais bien présent au GP de France, mais je n'ai absolument pas parlé de football !, nous a t-il assuré. J'ai toujours dit que je défendais cette idée d'un modèle à 18 clubs et cela n'a pas changé. Il faudrait même être plus ambitieux, le Top 14 en est le parfait exemple, mais ce passage à 18 serait déjà une étape importante. » 

    Comme l'a révélé L'Équipe ces dernières semaines, Canal + est prête à offrir plus de 350 M€ par saison à la Ligue pour obtenir deux affiches de L1 par journée : le dimanche soir (21 heures) et le samedi après-midi (17 heures) (beIN est toujours titulaire du lot 3, qu'il sous-licencie à Canal+, pour la période 2020-2024 [deux affiches, sans les dix meilleures de la saison] et doit payer 330 M€ annuels.). Mais l'idée d'une réforme rapide autour d'un Championnat resserré, sous prétexte d'en augmenter la valeur globale, semble bien induite dans sa stratégie.

    La distribution de la chaîne qui diffusera le reste de la L1 et la totalité de la L2 semble aussi très importante

    Maxime Saada chercherait d'ailleurs un moyen de s'adresser directement aux présidents de clubs pour faire valoir la position de son groupe sur la valeur du « produit » comme sur le format de la compétition d'ici le vote en AG, jeudi. Un avis qui ne serait que consultatif mais néanmoins de poids alors que la position de la chaîne cryptée n'a jamais été aussi déterminante. Outre son potentiel investissement direct sur les deux matches désirés, sa volonté de distribuer la future chaîne des huit autres rencontres de Ligue 1 et de la totalité de la Ligue 2 semble aussi très importante.

    Qu'elle soit fabriquée par la Ligue ou par un acteur déjà existant (beIN Sports, DAZN ou un autre)... « On n'exclut aucun scénario et on attend surtout la décision de l'Autorité de la concurrence (La chaîne cryptée a contesté l'appel d'offre partiel de février pour abus de position dominante. La décision est attendue mi-juin) pour déterminer la manière d'avancer avec la Ligue », se contente de répondre Saada sur ce sujet. L'été dernier, Canal+ n'avait pas distribué la chaîne Téléfoot, créée par Mediapro. Six mois plus tard, celle-ci fermait et plongeait un peu plus les clubs dans la crise. Saada n'aura aucun scrupule à le rappeler le moment venu...

    Link to post
    Share on other sites

    heu ils vont un peu se calmer C+ hein... c'est pas non plus au diffuseur de décider des formats et de la répartition ! Qu'ils achètent uniquement les lots qui les intéresse et basta. S'il y a des "petits matchs" qui ne l'intéressent pas, eh bien qu'il ne les achète pas et problème réglé...

    "Il faudrait même être plus ambitieux, le Top 14 en est le parfait exemple, mais ce passage à 18 serait une étape importante".

    Non mais il est sérieux lui ? Il s'est pris pour HBO à commander un certain nombre d'épisodes par saison ? Saada devient arrogant là. 

    Edited by leonidas
    Link to post
    Share on other sites
    il y a 50 minutes, leonidas a dit :

    heu ils vont un peu se calmer C+ hein... c'est pas non plus au diffuseur de décider des formats et de la répartition ! Qu'ils achètent uniquement les lots qui les intéresse et basta. S'il y a des "petits matchs" qui ne l'intéressent pas, eh bien qu'il ne les achète pas et problème réglé...

    "Il faudrait même être plus ambitieux, le Top 14 en est le parfait exemple, mais ce passage à 18 serait une étape importante".

    Non mais il est sérieux lui ? Il s'est pris pour HBO à commander un certain nombre d'épisodes par saison ? Saada devient arrogant là. 

    +1

    Link to post
    Share on other sites

    Maxime Saada, le président de Canal +, et Kevin Mayer, président du conseil d'administration de DAZN, étaient ce mardi après-midi ensemble à Roland-Garros. De quoi faire parler alors que la Ligue 1 et la Ligue 2 cherchent toujours leurs diffuseurs.

    Sacha Nokovitch01 juin 2021 à 16h06
     

    On a connu lieu plus discret pour parler business. Ce mardi après-midi, Maxime Saada, le président de Canal +, et Kevin Mayer, le président du conseil de surveillance de DAZN, la célèbre plateforme de streaming dédiée au sport, se sont retrouvés à Roland-Garros, après un déjeuner d'affaires organisé dans un lieu tenu, lui, secret.

     
     

    L'échange s'est donc poursuivi dans les tribunes du court Suzanne-Lenglen où les deux hommes ont notamment suivi le match de Gaël Monfils face à l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas.

     

    Au menu des discussions, ces deux anciennes connaissances (Maxime Saada avait négocié avec Kevin Mayer lorsqu'il était directeur de la stratégie de Disney puis responsable du lancement de l'offre streaming du groupe notamment pour l'accord Canal + - Disney +) ont pu échanger sur la bouillante actualité des droits télé du football français, la Ligue 1 et la Ligue 2 n'ayant toujours pas de diffuseurs arrêtés pour les trois prochaines saisons.

    L'alternative DAZN

    Comme l'a révélé L'Équipe ces dernières semaines, Canal + est prête à offrir plus de 350 M€ par saison à la Ligue pour obtenir deux affiches de L1 par journée : le dimanche soir (21 heures) et le samedi après-midi (17 heures). Pour les autres matches de L1 et l'intégralité de la Ligue 2, une autre chaîne devra visiblement s'en charger.

    Plusieurs options se dessinent dont la création d'une chaîne de la Ligue. Si beIN Sports - qui reçoit plus de 200 millions par an de Canal + dans le cadre de leur accord de distribution - traîne les pieds, DAZN, qui diffusera prochainement l'intégralité de la Serie A en Italie et qui avait également répondu à l'appel d'offres partiel de février sur les droits de la Ligue 1,pourrait apparaître comme une alternative.

    C'est en tout cas le message que semble vouloir faire passer Canal + dans les travées de Roland-Garros, à deux jours d'une assemblée générale de la Ligue déterminante pour le football français. Si la chaîne cryptée était prête à s'allier à l'acteur mondial du streaming sportif en lui assurant une distribution et un minimum garanti, ce dernier pourrait alors s'engager plus facilement dans un tel projet. Cet affichage ne manquera en tout cas certainement pas de susciter des réactions à la Ligue, comme du côté de beIN Sports...

     

    Link to post
    Share on other sites

    Droits TV : la chaîne beIN Sports disposée à boucler un accord de diffusion de la L1 avec Canal+ et la LFP

    La chaîne d'origine qatarienne beIN Sports semble disposée à boucler un accord de diffusion de la Ligue 1 avec Canal+ et la LFP. Mais en obtenant des contreparties.

    Etienne Moattimis à jour le 1 juin 2021 à 18h25
     
     

    Démarrée depuis des mois, la quête de diffuseurs pour les trois prochaines saisons de L1 n'a toujours pas abouti. Jamais dans l'histoire, il a fallu attendre si tard pour savoir sur quelles antennes on pourrait suivre l'épisode suivant du feuilleton du Championnat de France.

     
     

    Le 4 février, Canal+ a repris en catastrophe la retransmission de toutes les rencontres de L1 jusqu'à la fin de la saison après la défaillance de Mediapro. Mais simplement pour quelques mois. La LFP doit maintenant trouver une solution globale jusqu'en 2024. En dépit de ses efforts, elle se heurte à un marché totalement figé, avec des chaînes qui ne sont plus disposées à prendre le moindre risque financier avec le football français.

    Céder à Canal+ les deux affiches de L1 pour 370 millions d'euros annuels

    Pour sortir de cette impasse, une seule issue, évoquée à plusieurs reprises dans nos colonnes, paraît désormais possible : céder à Canal+ les deux affiches de L1 qu'elle souhaite, celles du samedi après-midi et du dimanche soir, pour un montant qui pourrait tourner autour de 370 millions d'euros annuels. Puis récupérer entre 150 et 200 millions d'euros supplémentaires avec le lancement d'une chaîne éditée par beIN Sports, incluant le reste des matches en direct et ceux de la chaîne cryptée en différé.

    Cette nouvelle antenne serait financée par beIN Sports et Canal +. Seul souci : jusqu'ici, le diffuseur d'origine qatarienne n'a jamais voulu s'engager dans cette voie, la seule réellement viable pour la Ligue. Mais selon nos informations, il est en train d'infléchir sa position. Dans le détail, il se dit prêt à s'engager, mais en remettant au préalable les choses à plat. Lié avec la LFP sur la Ligue 2 (deux affiches par journée pour 32 millions d'euros annuels jusqu'en 2024), beIN Sports veut revoir les conditions de ce contrat. L'idée est de faire descendre ce tarif autour de 20 millions d'euros, mais avec l'engagement de retransmettre - et donc payer la production - de toutes les rencontres (aujourd'hui, huit matches de L2 n'ont pas de diffuseur après la faillite de Mediapro, car ils n'intéressent quasiment personne).

    Le socle d'abonnés de beIN Sports, un avantage pour la LFP

    Un débat existe aussi sur les droits internationaux de la L1, commercialisés par beIN à l'étranger, qui doit payer un minimum garanti de 75 millions d'euros par an à la Ligue. Un rabais pourrait lui être octroyé. En contrepartie, beIN Sports se lancerait, en association avec Canal+, dans la diffusion d'une chaîne dédiée au football français. Pour la LFP, l'avantage de cette solution est le socle d'abonnés de beIN Sports (autour de 2 millions) qui permettrait d'avoir des ressources immédiates tournant autour de 150 millions d'euros, dans l'attente des bonus qui interviendraient lorsqu'elle montera en puissance. Car les autres options sont bien plus risquées.

    L'une d'entre elles pourrait s'appeler DAZN. Mais il faudrait que ce nouvel entrant monte en urgence une chaîne pour être prêt en quelques semaines à peine, obtienne des accords de distribution et surtout... recrute des abonnés pour payer la LFP. Une autre possibilité est que Canal+ distribue en solo une chaîne totalement dédiée au championnat de France, sans le concours financier de beIN Sports. Ou enfin que la LFP lance, contrainte et forcée, sa propre antenne avec les huit matches de L1 et les huit rencontres de L2 qui resteraient sur le carreau. Mais dans tous ces cas de figure, les recettes ne seraient pas les mêmes pour le football français.
    Du côté de beIN Sports, on assure vouloir avancer vite pour boucler, si c'est possible, ce dossier. Un conseil d'administration et une assemblée générale de la LFP sont prévus vendredi. Ce qui serait le moment idéal pour annoncer, enfin, une solution aux clubs. Tous attendent de connaître le montant des droits pour la saison prochaine afin de boucler leur budget et le présenter devant la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion). Même s'ils savent très bien que les montants vont être divisés par deux par rapport aux promesses (1,2 milliard d'euros annuels) faites à l'époque où Mediapro était monté au cocotier.

    Link to post
    Share on other sites
    il y a 23 minutes, KevinLL a dit :

    Dans le détail, il y aura quatre descentes en Ligue 2 et deux montées en Ligue 1 au terme de la saison 2022-2023 pour arriver à ce chiffre de 18 clubs en L1.

    Donc pour la saison prochaine ça ne change rien 19/20 descente et 18ème barrage.

    Link to post
    Share on other sites
    Il y a 2 heures, hermann a dit :

    Dans le détail, il y aura quatre descentes en Ligue 2 et deux montées en Ligue 1 au terme de la saison 2022-2023 pour arriver à ce chiffre de 18 clubs en L1.

    Donc pour la saison prochaine ça ne change rien 19/20 descente et 18ème barrage.

    Donc, ça va être encore plus dur de se maintenir!

    Link to post
    Share on other sites

    Et pour la L2 du coup passe aussi à 18 ? Reste à 20 (et au quel cas plusieurs descente aussi) ? Passe à 22 ? 😮

    Link to post
    Share on other sites

    Join the conversation

    You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

    Guest
    Reply to this topic...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

    Loading...

    ×
    ×
    • Create New...