Jump to content
Derniers résultats
  • Clermont 17è avec 36 points
  • Clermont 1 - 2 Lyon
  • Strasbourg 1-0 Clermont
  • Clermont 2 - 1 Montpellier
  • Brest 2 - 0 Clermont
  • Clermont 2-2 Angers
  • Clermont ! 👏👏👏 Clermont ! 👏👏👏 Clermont ! 👏👏👏
    • Member Statistics

      5,357
      Total Members
      387
      Most Online
      Angus
      Newest Member
      Angus
      Joined

    U16 - U15 et U14 R1 - U13 - Séniors R1


    hermann
     Share

    Recommended Posts

    • Replies 199
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    Top Posters In This Topic

    Posted Images

    Concernant les recrues pour les U16 de la saison prochaine (2006) on a eu connaissance de 7 pour le moment.

    Adnan Sahin - latéral gauche

    Ali Nasri (C S Mainvilliers) - milieu défensif axial

    Ilhan Fakili (Andrézieux-Bouthéon) milieu droit excentré

    Matthew Davis (FC Montfermeil) 7

    El Hadj Kone (FC Fleury 91) 8

    Amine Bouchena (FC Istres) 10

    Grace Lalaye (FC Montceau) 11

    Link to comment
    Share on other sites

    • 2 weeks later...

    https://www.clermontfoot.com/saga-coachs-episode-5/
     

    Cette longue période sans matchs officiels de l’association Clermont Foot 63 nous amène à vous présenter les entraîneurs et éducateurs des équipes masculines et féminines à partir des U13. Au nombre total de seize (11 sur la section masculine et 5 sur la section féminine), ces 14 hommes et 2 femmes sont mis en avant par ordre d’ancienneté au club dans leur fonction de responsable d’équipe.

    Découvrez ci-dessous l’épisode numéro 5 avec la présentation de Julien CANTAGREL en charge de la génération U13.

    PORTRAIT DE JULIEN CANTAGREL (U13)

    Ancienneté au club en tant que responsable d’équipe : 11 saisons depuis la saison 2010-2011
    Equipes encadrées : U11, U10, U13
    Meilleurs souvenirs en tant qu’éducateur :  Les tournois de fin de saisons avec les jeunes et les nombreuses sorties extra foot chaque saison. Les matchs de foot à 11 avec les U13 de la génération 2007 sont aussi un excellent souvenir.
    Diplôme : CFF1 + CFF2 (en cours)
    Profession : Enseignant en Activités Physiques Adaptées + enseignant universitaire

    Meilleur niveau de joueur : N2 (Rodez Aveyron Football)
    Meilleurs souvenirs en tant que joueur : Le concours d’entrée à l’INF Clairefontaine à 14 ans et la chance d’avoir jouer un quart de finale de coupe Gambardella.

    Cite un joueur préféré par ligne : Fabien BARTHEZ, Roberto CARLOS, Zinédine ZIDANE, Zlatan IBRAHIMOVIC
    Une équipe dans une période donnée : Le PSG des années 90
    Un sportif hors foot : Usain BOLT
    Une personnalité qui t’inspire : Barack OBAMA
    Des coachs source d’inspiration : Carlo ANCELOTTI, Pep GUARDIOLA, Jürgen KLOPP

    Citation ou proverbe : “Chaque difficulté rencontrée doit être l’occasion d’un nouveau progrès” Pierre de Coubertin
    Trois qualités essentielles pour un éducateur : Pédagogue, Juste, Exemplaire
    Meilleur souvenir au stade Gabriel MONTPIED : Les photos d’équipes annuelles sur la pelouse
    Ton rituel d’avant match : Arriver tôt et mettre en place l’échauffement
    Un souhait pour cette fin de saison : Sortir de cette pandémie et retrouver une pratique normale

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Grâce à l’info d’Elliot on sait maintenant que les recrues U16 pour la saison prochaine (2006) sont au nombre de 8.

    Matys Donavin (AS Saint-Priest) 5

    Adnan Sahin - latéral gauche

    Ali Nasri (C S Mainvilliers) - milieu défensif axial

    Ilhan Fakili (Andrézieux-Bouthéon) milieu droit excentré

    Matthew Davis (FC Montfermeil) 7

    El Hadj Kone (FC Fleury 91) 8

    Amine Bouchena (FC Istres) 10

    Grace Lalaye (FC Montceau) 11

    Link to comment
    Share on other sites

    Le jeune Donavin était doublement surclassé pour se retrouver à 14 ans à jouer en U17, je savais pas où le mettre du coup😙. Être surclassé c'est bien mais le double surclassement c'est qu'il doit avoir quelques qualités 😙

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, elliot a dit :

    Le jeune Donavin était doublement surclassé pour se retrouver à 14 ans à jouer en U17, je savais pas où le mettre du coup😙. Être surclassé c'est bien mais le double surclassement c'est qu'il doit avoir quelques qualités 😙

    Tu as bien fait de mettre l'info dans le sujet U17, en plus le sujet est nettement plus suivi que le sujet U16😉. Vu de l'extérieur ça à l'air d'être une super recrue 👍 À voir si chez nous, vu la concurrence, il jouera aussi en U17. En tout cas gros recrutement cette saison pour l'équipe U16.

    Screenshot_20210501_050048.jpg

    Screenshot_20210501_050115.jpg

    Edited by hermann
    Link to comment
    Share on other sites

    Cela fait donc 8 nouveaux joueurs pour le centre en tant que U16. Les U15 de cette année seront 7 sur 22 à être conservés pour le centre (dont Alban Pezaire et Camil Sellami qui avait déjà signé lorsqu ils étaient en U14). Je ne sais qui sont les 5 autres heureux élus. L effectif se monte à 15 pour l instant tout en sachant que d'autres U15 seront dans la structure section sport étude indépendante du centre. 

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, Malochet a dit :

    Cela fait donc 8 nouveaux joueurs pour le centre en tant que U16. Les U15 de cette année seront 7 sur 22 à être conservés pour le centre (dont Alban Pezaire et Camil Sellami qui avait déjà signé lorsqu ils étaient en U14). Je ne sais qui sont les 5 autres heureux élus. L effectif se monte à 15 pour l instant tout en sachant que d'autres U15 seront dans la structure section sport étude indépendante du centre. 

    Peut-être ces 5 joueurs qui avaient joués en amical avec les U16 contre Marseille 

    Pierrot Mourton joue en 10 habituellement en U15

    Bessael Lulendo qui joue en 6/8

    Alexandre Boukoulou joue en 9

    Yacine Dehli 3/5

    Manuel Da Costa Santinha 4/5

    Sinon il y avait le gardien Evan Zawada qui avait joué 1 match en U16 cette saison. 

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, vertfanfan a dit :

    Ce sont des joueurs de l'effectif dit"clermontois" les 5 cites ou des joueurs venues de Clubs exterieurs ? J'ai pas suivi attentivement le groupe  ..

    D'après les informations de Malochet il y aurait 7 U15 sur 22 qui seraient conservés pour le Centre. Il avait donné 2 noms et pour les autres c'est simple spéculations de ma part au vu d'un match amical qu'ont joué les U16.

    Sinon on sait qu’il y a au moins 8 joueurs qui arrivent de l’extérieur pour la saison prochaine. Tu as la liste plus haut dans le sujet.

    Edited by hermann
    Link to comment
    Share on other sites

    Les systèmes de détection de jeunes chamboulés par le Covid

    Pas de compétition, moins de moyens, plus de risques : la pandémie a bouleversé et complexifié le recrutement des jeunes. Tout en renforçant les dérives.

    Simon Bolle16 mai 2021 à 19h48
     
     

    Une journée de détection et un week-end de tournoi par-ci, la visite des installations et la signature du contrat par-là... D'habitude, au printemps, ce petit monde est déjà bien fleuri, à ne plus savoir où donner de la tête.« C'est une période très animée, avec beaucoup d'aspects différents à traiter, valide Himed Hamma, entraîneur de Bobigny (N 2) et scout pour Dijon. Là, à l'inverse, tout est calme, à l'arrêt. On est sur du suivi, on entretient les relations, on prépare la saison prochaine... On avance comme on peut, dans le flou total. »

    Loin de la pression du sprint final, loin des enjeux autour des droits télé, mais tout aussi affecté par la crise du Covid, le recrutement des promesses de demain n'a plus grand-chose à voir avec ce qu'il représente en temps normal.

    Comme partout, l'espoir d'une vie normale était revenu l'été dernier, avant de s'envoler quelques semaines après la rentrée, avec les nouvelles mesures sanitaires de l'automne. Plus de six mois à patienter, souvent, à toucher un ballon, parfois. Rarement, même.

    Si les centres de formation et les pôles espoirs ont pu poursuivre leur activité, hormis en avril (voir ci-contre), les compétitions (y compris en moins de 17 et moins de 19 ans nationaux) et l'ensemble du milieu amateur sont encore en stand-by.

    Aucun match, peu d'entraînements, une perte de motivation et donc moins d'occasions de progresser et d'être repéré. L'équation est aussi facile à résoudre que difficile à encaisser. « On va voir les jeunes sur leurs séances et ils sont souvent à court de forme. C'est vraiment compliqué de juger », reconnaît Angelo Michaud, recruteur pour Guingamp.

    Des lieux de détection « clandestins » plus ou moins organisés et encadrés

     

    « Le réseau fonctionne toujours, mais disons qu'il n'y a pas eu de découvertes, poursuit Hamma pour le DFCO. On avait déjà finalisé des signatures, on s'est donc consacrés aux anciens dossiers, à affiner. » Mais cela n'a pas été le cas de tous. Les restrictions ont pu être bravées.

    Officiellement, les contacts et les oppositions sont toujours interdits (les matches seront de nouveau autorisés chez les mineurs mercredi. Pour les adultes, il faudra attendre le 9 juin) - hors pôles et centres - et les détections et essais ont été suspendus au mois d'avril. Ce qui n'a pas empêché certains de contourner les règles.
    Comme ce dimanche après-midi de la mi-avril dans ce club formateur réputé de la région parisienne, où un scout d'une écurie de Ligue 2 est venu superviser un jeune lors d'un match entre joueurs d'une même catégorie. « On a la chance d'être connu, c'est plus dur pour les autres, pense le président. Plus que les enfants, les famillles sont un peu inquiètes car tout n'est pas finalisé. »

     

    Le carrefour Pompadour de Créteil, avec ses nombreux terrains, revient également avec insistance comme lieu de détections « sauvages » ou « clandestines ». Un exemple de message transmis aux recruteurs d'Île-de-France : « Demain, match des moins de 12 ans à 9 heures, plaine nord. » Ces rassemblements plus ou moins organisés et encadrés, souvent via « des pseudo-académies », ne passent pas inaperçus.

    Christian Bassila, directeur de l'INF Clairefontaine : « On sait tous ce qu'il s'y passe... Mais dans quel sens ? Ça me gêne. »« C'est déjà le cas d'ordinaire, mais il y a plus de dérives avec le contexte actuel. Les recruteurs me disent qu'ils ont vu les joueurs, certaines équipes font même des rencontres entre elles, développe Gilles Bibé, coordinateur technique et responsable du recrutement à l'AC Boulogne-Billancourt. On est dans la stratégie du "pas vu, pas pris". Après tout, les gamins appartiennent aux familles, pas aux clubs. »

    « Un club pourrait passer de 10 à 5 nouveaux contrats aspirants. Tout ceci impactera la génération actuelle, mais aussi les suivantes

    Angelo Michaud, recruteur pour Guingamp

     
     
     

    Cette course à la détection est d'autant plus excessive que les clubs pros ajustent leurs budgets au rabais. Les réductions de dépenses n'épargent pas les centres de formation et leur recrutement. À l'ACBB, on comptait quatre signatures en centre à la mi-avril, contre plus d'une trentaine un an en arrière, au même instant. « Beaucoup ont des courriers, mais sont bloqués, précise Bibé. Vu la conjoncture, certains centres vont conserver des joueurs un an de plus. Il y a moins de risques de se tromper qu'avec un nouveau. »

    Les indemnités sont également impactées. La tendance est à la signature de conventions, le plus bas échelon (sans rémunération), plutôt que des contrats aspirants ou stagiaires. « Avec ces coupes, illustre Michaud, un club pourrait passer de 10 à 5 nouveaux contrats aspirants, par exemple. Tout ceci impactera la génération actuelle, mais aussi les suivantes. »

    « Génération sacrifiée ? Oui, parce qu'ils auront perdu un an, voire deux

    Himed Hamma, scout pour Dijon

     
     
     

    Finalement, cette tranche d'âge ne serait-elle pas sacrifiée ? « Si un gamin est bon, il partira forcément. Le chemin n'est jamais fermé,relativise Bibé. Mais, oui, ce sera la "génération Covid". » « Sacrifiée ? Oui,relance Hamma, parce qu'ils auront perdu un an, voire deux. C'est pareil pour tout le monde, mais un garçon sorti il y a deux ans des moins de 13 ans a raté ses années moins de 14 et moins de 15 ans (moment charnière avec le passage sur grand terrain et la croissance physique). Je ne vois pas comment il va rattraper ce retard en arrivant en moins de 16 ans. En centre, ils ont pu continuer à s'entraîner, mais n'ont pas pu être vus. Eux non plus ne sont pas à l'abri. »

    Christian Bassila : « Cette crise nous pousse à nous réinventer »
    « À quoi a ressemblé la vie à l'INF Clairefontaine cette saison ?
    On a tous été surpris par la soudaineté de cette pandémie. Cette année, on a voulu anticiper. Les jeunes ont été équipés car il y avait de fortes chances de basculer vers du distanciel, ce qui est le cas en ce moment (l'entretien a été réalisé à la mi-avril). Mais, au pôle, on est chanceux. On a eu des dérogations (comme les centres de formation agréés) et les jeunes ont pu exercer jusque-là. C'est la première coupure, soit un mois de perdu sur douze (le pôle a rouvert fin avril/début mai). On a fait comme à l'école, en condensant le programme.
    Et concernant les tests d'entrée ?
    Cela a été à peu près normal jusqu'en mars. L'évaluation sportive a été effectuée (il restait les parties scolaires et sociétales). Le concours a été un peu particulier puisque le monde amateur est au chômage partiel. Mais tout le monde a pu venir. Il y a eu des phases départementales et régionales avec un protocole de 30 joueurs par demi-journée. Au moins, avec des groupes plus restreints, on a pu mieux observer. Cela nous a fait plus de boulot, mais on a davantage été dans une approche qualititative. Les journées ont été filmées, aussi. On a fait au mieux, même si cela ne conviendra jamais à tous.
    Peut-on parler de génération(s) sacrifiée(s) ?
    Elle a perdu quoi, cette génération ? Elle doit s'adapter au contexte, mais elle ne perd rien du tout. Une personne qui a un accident et qui perd un sens va en développer d'autres. Avec le Covid, les gamins s'entraînent individuellement, sur des pistes d'athlé ou dans des salles de muscu. Cette situation développe des comportements, par exemple. J'espère qu'ils garderont ces habitudes.
    Mais il y a quand même des soucis d'équité, un déficit de visibilité...
    "Mouais"... Les clubs connaissent les jeunes. Il n'y a jamais de choix sûrs car les joueurs évoluent. Je préfère prendre le problème différemment. Le mot essentiel, c'est la patience. Tout le monde est impatient de signer, jouer... Mais, quand on recrute un moins de 13 ans, qui est certain qu'il sera pro ? D'où l'importance, aussi, de les laisser avec une porte de sortie, les études. On les incite à aller le plus loin possible dans cette voie. En fait, cette crise nous pousse à nous réinventer. Le formateur est un peu un chercheur. »
    Link to comment
    Share on other sites

    https://www.clermontfoot.com/saga-coach-episode-9/
     

    Découvrez ci-dessous l’épisode numéro 9 avec la présentation de Sébastien BEAULATON, responsable pré-formation et éducateur U14.

    PORTRAIT DE SÉBASTIEN BEAULATON

    Ancienneté au club en tant que responsable d’équipe : 5 saisons depuis 2016-2017
    Equipes encadrées : U13, U15, U14
    Meilleurs souvenirs en tant qu’éducateur :  Ma dernière saison avec les U17 de Cournon en 2015-2016
    Diplôme : BEF
    Profession : Educateur Sportif de football, salarié du district du Puy-de-Dôme de Football et du Clermont Foot 63
    Autre parcours d’éducateur : U7 Asm, Section sportive Massiac, U15 Murat, U19 Thiers, U13 et U19 Pont du Château, séniors universitaire, U17 Cournon

    Meilleur niveau de joueur : CFA au Clermont Foot 63
    Meilleurs souvenirs en tant que joueur : La saison 2007-2008 avec la CFA2 de Thiers
    Meilleur souvenir au stade Montpied : Le CF63-PSG de 1997

    Cite un joueur préféré par ligne : Gianluigi BUFFON, Lucas HERNANDEZ, Zinédine ZIDANE, Harry KANE,
    Une équipe dans une période donnée : Le PSG de David GINOLA
    Un sportif hors foot : Kilian JORNET
    Une personnalité qui t’inspire : Personne, il n’y a que la Montagne qui m’inspire
    Des coachs source d’inspiration : Pep GUARDIOLA, Pascal GASTIEN, Claude ONESTA (Handball) et Laurent TILLIE (volley)
    Ton championnat préféré : La Ligue 1

    Citation ou proverbe : “Le plus important n’est pas d’être fort mais de se sentir fort”
    Trois qualités essentielles pour un éducateur : Gentil, Patient, Compétent
    Ton rituel d’avant match : Arriver tôt

     

    Link to comment
    Share on other sites

    https://www.clermontfoot.com/pole-espoir-masculin-3-jeunes-clermontois-selectionnes-aux-tests/
     

    La ligue Laurafoot a publié la liste des 37 joueurs nés en 2008 retenus pour le stage probatoire du Pôle Espoir Garçon de Lyon qui se déroulera du vendredi 28 au dimanche 30 mai 2021 à Tola Vologe.

    Trois clermontois sont retenus : Malo BARTOLOMEU, Yanis SAHIH et Mattéo EGLI.

    Bravo à nos 3 jeunes U13 encadrés cette saison par Julien CANTAGREL, assisté par Roman CAMPILLO (éducateur des gardiens) et Théo FELICIANO (stagiaire préparateur physique) aidé par Josette PLANE et Alex FERNANDES (dirigeants)

    En compagnie de trois joueurs de l’AS St Priest, et du FC Lyon, le Clermont Foot 63 est l’un des seuls clubs avec trois sélectionnés.

    Liste-pole-enfant.png

     

    Link to comment
    Share on other sites

    • hermann changed the title to U16 - U15 et U14 R1 - U13 - Séniors R1

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...