Jump to content
Planète Clermont
leonidas

Réserve, U19, U17

Recommended Posts

Silva c'est  Teixeira, Bryan Silva Teixeira son nom complet 😉

Pour Diako s' il à été expulsé il faut voir l'origine parce qu'avec la FFF les sanctions sont beaucoup plus lourdes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
39 minutes ago, elliot said:

Silva c'est  Teixeira, Bryan Silva Teixeira son nom complet 😉

Pour Diako s' il à été expulsé il faut voir l'origine parce qu'avec la FFF les sanctions sont beaucoup plus lourdes.

2 cartons jaunes. Le 2ème pour avoir fauché l’ancien clermontois Sidibé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Groupe retenu pour affronter la réserve de Lyon Duchère.

Clermont (B). Lyonnet, Fournier ; Ceydou, Maisonneuve, Cissokho, Trichard, Baiye, Anoff, Jaby, Chader, Teixeira, Charveys, Meyer, Ribeiro, Luce. Entr. : S. Mazeyrat.

Diako est suspendu

Share this post


Link to post
Share on other sites

1/1 à domicile contre Lyon Duchère B cet après midi pour la N3.

Share this post


Link to post
Share on other sites

CLERMONT (B) 1 - LYON-DUCHÈRE (B) 1

CLERMONT-FERRAND (annexe stade Gabriel-Montpied). Mi-temps : 0-0. Arbitre : M. Perpinan.

Buts. Clermont (B) : Collomb (72 e ) ; Lyon-Duchère (B) : Soumah (84 e , s.p.).

Avertissements. Clermont (B) : Baiye (50 e ), Collomb (90 e +4) ; Lyon-Duchère (B) : Rodet (30 e ), Emery (48 e ), Kiran (90 e+1), Reydellet (90 e +3).

Clermont (B). Lyonnet - Seidu, Maisonneuve, Cissokho, Trichard - Jaby, Baiye (c.) - Anoff (Ribeiro Castro, 79 e ), Abdul Samed (Charveys, 60 e ), Chader - Mendes (Collomb, 60e ). Entr. : S. Mazeyrat.

Lyon-Duchère (B). Maitre - Brunetton, Reydellet, Ndiaye, Nsaka - Kiran - Menetrieux (Manga, 79 e ), Emery (Gourisse, 73 e ), Rodet, Akkaya (Paris, 79 e ) - Soumah. Entr. : A. Assemoassa.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’entraîneur de la réserve de Lyon Duchère va rappeler des souvenirs aux vieux du forum Amevou-Ludovic Assemoassa .

International Togolais défenseur central d’1m88 qui a joué au Clermont Foot de 2001 à 2005 avant de partir exercer en Espagne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 01/02/2020 at 20:47, elliot said:

1/1 à domicile contre Lyon Duchère B cet après midi pour la N3.

J ai vu le match , pas mal , c est qui le grand nombre 4 du cf63 ? C est un golgoth !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, ZZ Lulu et Barthez Coco said:

J ai vu le match , pas mal , c est qui le grand nombre 4 du cf63 ? C est un golgoth !!

Till Cissokho qui vient de Bordeaux. Il fait 2m. Il aura 20 ans le 8 Février et il est sous contrat jusqu'en juin 2022 

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 03/02/2020 at 14:08, hermann said:

Till Cissokho qui vient de Bordeaux. Il fait 2m. Il aura 20 ans le 8 Février et il est sous contrat jusqu'en juin 2022 

Il es très solide il va monter en pro ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, ZZ Lulu et Barthez Coco said:

Il es très solide il va monter en pro ?

Pour Leero Sport News, Boris Laval et Arnaud Vaillant, agent et conseiller du joueur ont répondu à nos questions sur le transfert du désormais ex-Bordelais : Till Cissokho

 

Bonjour Messieurs, Till Cissokho vient de signer au Clermont foot tandis qu’il avait signé pro aux Girondins cet hiver. Que s’est-il passé entre ? 

Boris Laval : Till était considéré comme un espoir du club mais il y a eu une redistribution des cartes quand le nouvel entraîneur est arrivé. L’idée était de travailler sur des jeunes du centre de formation et réaliser des ventes à court terme parce qu’il y avait des objectifs de rentabilité du fait de la prise en main du club par les Américains et puis après, il y a des histoires d’hommes, de profils et Till ne rentrait pas dans ce projet-là. Till a un profil particulier, grand athlétique et malgré tout rapide. Il n’était pas dans la matrice de Sousa. Ils ont d’autres priorités de recrutement au poste de Till. 

Arnaud Vaillant: Au niveau du timing, il n’avait pas le même espace-temps que nous. Pour nous, il était prêt, mais ce n’était peut être pas l’avis du club. Nous aurions été d’accord pour le mettre même numéro 3 ou 4 mais ce n’était pas une envie partagée. Nous avons préféré accélérer les choses. Mais c’est plus une question de timing. Eux voulaient attendre tandis que nous estimions que cela faisait déjà 3 ans qu’il surclassait les catégories inférieures, il était donc l’heure pour nous d’intégrer un groupe pro et d’enchaîner. Il fallait qu’il passe un cap et c’est pour cela qu’on a pris cette décision collégiale.

 

Pourtant on a l’impression qu’il avait eu sa chance face à Saint Etienne notamment. Est-ce que l’arrivée de Cissé a fait pencher la balance ? 

BL: Il fait un match cohérent contre Saint Etienne et cela nous a démontré qu’il était prêt pour le haut-niveau. On avait pensé qu’il aurait pu avoir une nouvelle chance de s’exprimer et de prouver qu’il pouvait exister à ce niveau. Cependant, je ne pense pas que l’intervention de Cissé ait fait pencher la balance. Je pense que cela s’est centralisé autour du choix de Sousa. Nous estimons qu’il aurait pu avoir sa chance à Bordeaux mais on ne pouvait pas se permettre de laisser la place au hasard et de compter sur des blessures pour jouer. 

Y-a-t-il eu des touches avec Bernard Diomède pour intégrer l’effectif U20 de la Coupe du monde ? 

BL : Et bien, je vais laisser répondre Arnaud. Mais à titre de comparaison, vous avez Saliba qui était plus légitime à jouer du fait de son temps de jeu important à Saint Etienne en Ligue 1. Il faut pouvoir se montrer plus longtemps, rassurer le séléctionneur sur son niveau et notamment chez pros. Quand on peut confirmer avec son club formateur, cela prend son sens ensuite d’être sélectionné en équipe de France. 

 

AV: Till a fait toutes les catégories d’équipe de France, après il y a quand même un écart important entre U18 et U20. Ce qui lui manque, c’est cette régularité dans l’équipe une. C’est ce qui lui a manqué à Bordeaux. Quand vous regardez les U19 ou U20, ce sont des jeunes qui jouent même en National 1. Le fait qu’il aille à Clermont, il va découvrir la Ligue 2 et gagner sa place le plus vite possible, l’important c’est d’appartenir entièrement à un groupe professionnel. La différence, elle se fait là. 

 

BL : il faut être vigilant car le propriétaire du club de Clermont est germanophone, il a des attaches en Allemagne et le responsable du recrutement, Ingo Winter, est très proche de la fédération allemande. Till est potentiellement séléctionnable avec l’Allemagne… Il ne faut pas non plus l’oublier et je sais qu’outre Rhin, on l’observe attentivement. 

Clermont est une terre fertile pour les anciens bordelais (Bernardoni, Nsimba). Y-a-t-il des transversalités entre les Girondins et Clermont ? 

BL: Et bien, Vital Nsimba vous faites bien d’en parler car nous représentons ses intérêts. Avant tout, si les joueurs s’épanouissent c’est parce que c’est un club sain qui fait les choses simplement. C’est un club qui travaille beaucoup aux dépens de certaines capacités, financières notamment. Ils ont des idées. Ils font travailler les joueurs travaillent et ils progressent. Le travail c’est fidèle : plus on bosse dans son club, plus on est performant. Cela tient aussi à ses responsables techniques. Je me souviens de Corinne Diacre qui avait des principes de jeu forts et aujourd’hui, il y a Pascal Gastien qui a été élu meilleur entraîneur de Ligue 2 parce qu’il donne goût au jeu et comme par hasard il y a des résultats. Maintenant, il n’y a rien d’installé entre les deux clubs même tacitement. Cela se fait comme ça de manière spontanée. 

 

Quel est le projet clermontois pour l’année prochaine ? 

BL : les nouveaux propriétaires se rapprochent du rugby pour mutualiser le centre de formation mais aussi certaines compétences, certaines ressources, certains partenaires. Il y a une idée de se rapprocher des performances de l’ASM. L’objectif du club, c’est de jouer les premiers rôles et de se qualifier pour les barrages dans un premier temps.

 

Quel est le montant du transfert ? 

AV : Ce qu’on peut dire, c’est que c’est un transfert sec, pas un prêt. il y aura un pourcentage à la vente pour Bordeaux.  

 

BL: Il y a des clubs de Ligue 2 qui veulent bien jouer le jeu de prendre des joueurs à des clubs de L1 mais ne veulent pas faire tout le travail à leur place, prendre le risque de finir de le former, les faire jouer et n’en tirer aucun bénéfice financier. Un club de Ligue 2 est enclin à prendre un joueur pour ensuite avoir la main sur le prochain mouvement, cela valorise aussi leur travail. Les clubs de Ligue 2 n’ont rien à envier sur le travail effectué avec les jeunes par rapport aux clubs de Ligue 1. Et puis c’est une bonne étape intermédiaire aussi pour les joueurs pour accéder au plus haut-niveau. 

 

AV: On ne va pas se cacher, Clermont va aussi chercher à faire une opération avec Till de façon à pouvoir aussi se renforcer un peu plus pour accéder à la Ligue 1. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, hermann said:

Pour Leero Sport News, Boris Laval et Arnaud Vaillant, agent et conseiller du joueur ont répondu à nos questions sur le transfert du désormais ex-Bordelais : Till Cissokho

 

Bonjour Messieurs, Till Cissokho vient de signer au Clermont foot tandis qu’il avait signé pro aux Girondins cet hiver. Que s’est-il passé entre ? 

Boris Laval : Till était considéré comme un espoir du club mais il y a eu une redistribution des cartes quand le nouvel entraîneur est arrivé. L’idée était de travailler sur des jeunes du centre de formation et réaliser des ventes à court terme parce qu’il y avait des objectifs de rentabilité du fait de la prise en main du club par les Américains et puis après, il y a des histoires d’hommes, de profils et Till ne rentrait pas dans ce projet-là. Till a un profil particulier, grand athlétique et malgré tout rapide. Il n’était pas dans la matrice de Sousa. Ils ont d’autres priorités de recrutement au poste de Till. 

Arnaud Vaillant: Au niveau du timing, il n’avait pas le même espace-temps que nous. Pour nous, il était prêt, mais ce n’était peut être pas l’avis du club. Nous aurions été d’accord pour le mettre même numéro 3 ou 4 mais ce n’était pas une envie partagée. Nous avons préféré accélérer les choses. Mais c’est plus une question de timing. Eux voulaient attendre tandis que nous estimions que cela faisait déjà 3 ans qu’il surclassait les catégories inférieures, il était donc l’heure pour nous d’intégrer un groupe pro et d’enchaîner. Il fallait qu’il passe un cap et c’est pour cela qu’on a pris cette décision collégiale.

 

Pourtant on a l’impression qu’il avait eu sa chance face à Saint Etienne notamment. Est-ce que l’arrivée de Cissé a fait pencher la balance ? 

BL: Il fait un match cohérent contre Saint Etienne et cela nous a démontré qu’il était prêt pour le haut-niveau. On avait pensé qu’il aurait pu avoir une nouvelle chance de s’exprimer et de prouver qu’il pouvait exister à ce niveau. Cependant, je ne pense pas que l’intervention de Cissé ait fait pencher la balance. Je pense que cela s’est centralisé autour du choix de Sousa. Nous estimons qu’il aurait pu avoir sa chance à Bordeaux mais on ne pouvait pas se permettre de laisser la place au hasard et de compter sur des blessures pour jouer. 

Y-a-t-il eu des touches avec Bernard Diomède pour intégrer l’effectif U20 de la Coupe du monde ? 

BL : Et bien, je vais laisser répondre Arnaud. Mais à titre de comparaison, vous avez Saliba qui était plus légitime à jouer du fait de son temps de jeu important à Saint Etienne en Ligue 1. Il faut pouvoir se montrer plus longtemps, rassurer le séléctionneur sur son niveau et notamment chez pros. Quand on peut confirmer avec son club formateur, cela prend son sens ensuite d’être sélectionné en équipe de France. 

 

AV: Till a fait toutes les catégories d’équipe de France, après il y a quand même un écart important entre U18 et U20. Ce qui lui manque, c’est cette régularité dans l’équipe une. C’est ce qui lui a manqué à Bordeaux. Quand vous regardez les U19 ou U20, ce sont des jeunes qui jouent même en National 1. Le fait qu’il aille à Clermont, il va découvrir la Ligue 2 et gagner sa place le plus vite possible, l’important c’est d’appartenir entièrement à un groupe professionnel. La différence, elle se fait là. 

 

BL : il faut être vigilant car le propriétaire du club de Clermont est germanophone, il a des attaches en Allemagne et le responsable du recrutement, Ingo Winter, est très proche de la fédération allemande. Till est potentiellement séléctionnable avec l’Allemagne… Il ne faut pas non plus l’oublier et je sais qu’outre Rhin, on l’observe attentivement. 

Clermont est une terre fertile pour les anciens bordelais (Bernardoni, Nsimba). Y-a-t-il des transversalités entre les Girondins et Clermont ? 

BL: Et bien, Vital Nsimba vous faites bien d’en parler car nous représentons ses intérêts. Avant tout, si les joueurs s’épanouissent c’est parce que c’est un club sain qui fait les choses simplement. C’est un club qui travaille beaucoup aux dépens de certaines capacités, financières notamment. Ils ont des idées. Ils font travailler les joueurs travaillent et ils progressent. Le travail c’est fidèle : plus on bosse dans son club, plus on est performant. Cela tient aussi à ses responsables techniques. Je me souviens de Corinne Diacre qui avait des principes de jeu forts et aujourd’hui, il y a Pascal Gastien qui a été élu meilleur entraîneur de Ligue 2 parce qu’il donne goût au jeu et comme par hasard il y a des résultats. Maintenant, il n’y a rien d’installé entre les deux clubs même tacitement. Cela se fait comme ça de manière spontanée. 

 

Quel est le projet clermontois pour l’année prochaine ? 

BL : les nouveaux propriétaires se rapprochent du rugby pour mutualiser le centre de formation mais aussi certaines compétences, certaines ressources, certains partenaires. Il y a une idée de se rapprocher des performances de l’ASM. L’objectif du club, c’est de jouer les premiers rôles et de se qualifier pour les barrages dans un premier temps.

 

Quel est le montant du transfert ? 

AV : Ce qu’on peut dire, c’est que c’est un transfert sec, pas un prêt. il y aura un pourcentage à la vente pour Bordeaux.  

 

BL: Il y a des clubs de Ligue 2 qui veulent bien jouer le jeu de prendre des joueurs à des clubs de L1 mais ne veulent pas faire tout le travail à leur place, prendre le risque de finir de le former, les faire jouer et n’en tirer aucun bénéfice financier. Un club de Ligue 2 est enclin à prendre un joueur pour ensuite avoir la main sur le prochain mouvement, cela valorise aussi leur travail. Les clubs de Ligue 2 n’ont rien à envier sur le travail effectué avec les jeunes par rapport aux clubs de Ligue 1. Et puis c’est une bonne étape intermédiaire aussi pour les joueurs pour accéder au plus haut-niveau. 

 

AV: On ne va pas se cacher, Clermont va aussi chercher à faire une opération avec Till de façon à pouvoir aussi se renforcer un peu plus pour accéder à la Ligue 1. 

Merci beaucoup je ne le connaissais pas du tout

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, ZZ Lulu et Barthez Coco said:

Il es très solide il va monter en pro ?

Heu il est quand même souvent dans le groupe, il à même joué quelques matchs , pour être dans le groupe hors titulaires indiscutables  ça se joue entre Albert et lui souvent, pour l'instant Albert à pris le dessus on dirait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...