Jump to content
Derniers résultats
  • [J34] Paris F.C. - Clermont
  • [J33] Clermont 1 - 1 Le Havre
  • [J29] Clermont 3 - 0 Amiens
  • [J32] Pau 2 - 1 Clermont
  • [J31] Clermont 0 - 0 Niort
  • [J30] Nancy 1 - 0 Clermont
  • Yohann MAGNIN


    Recommended Posts

    Cette saison 2019/2020 ressemble à celle de la confirmation pour lui, depuis que P.Gastien le titularise l'équipe n'a plus petit perdu le moindre match (4V 5N) probablement pas un hasard.

    Zoom de bein sports sur notre milieu de terrain :

    https://twitter.com/i/status/1222246183923585026

    Link to post
    Share on other sites

    Je le trouve élegant, beau volume de jeu et quand il a le ballon c'est de 1) parcequ'il va le chercher dans les pieds de l'adversaire 2) parcequ'il se place bien et 3) pour l'utiliser en cassant des lignes et en allant vers l'avant

     

    Moi j'aime beaucoup, si Rajot etait notre Rabiot, Magnin peut être notre Caqueret !

    Link to post
    Share on other sites
    • 3 weeks later...
    On 29/01/2020 at 23:09, KevinLL said:

    Cette saison 2019/2020 ressemble à celle de la confirmation pour lui, depuis que P.Gastien le titularise l'équipe n'a plus petit perdu le moindre match (4V 5N) probablement pas un hasard.

    Zoom de bein sports sur notre milieu de terrain :

    https://twitter.com/i/status/1222246183923585026

    👍👍👍

    Link to post
    Share on other sites
    • 9 months later...
    • 2 weeks later...
    Dans la continuité de la saison dernière, le milieu enchaîne au sein du onze type de Pascal Gastien. À 23 ans, Yohann Magnin s’est installé petit à petit. Pour s’imposer sur tous les terrains.
    Laurent Calmut

     

    On l’a découvert fan de TV, de la série « Plus belle la vie », voire des « Marseillais » à ses heures perdues… Mais en plateau, le chroniqueur n’a pas oublié de mentionner les études du milieu clermontois, major de promo, licence de Staps, bac ES…

    Tout ça a bien fait rire Yohann Magnin. Invité de l’émission « Maxi Ligue 2 », sur BeIn Sports , le jeune homme a passé « un bon moment » sous les projecteurs. « C’était bien, j’ai eu de bons retours », évoque-t-il. En plus, « ma maman m’a trouvé beau, donc j’étais content ».

    Il s’est un peu plus dévoilé, mais ça s’est fait sans effort. Comme devant les micros en général, l’Orcétois de 23 ans a montré beaucoup d’aisance dans un exercice qu’il a bien intégré à son métier. Lui qui a embrassé une carrière de footballeur pro plutôt que dans le management sportif, en assume toutes les facettes, médiatiques entre autres. « C’est plutôt naturel chez moi », reconnaît celui qui profite des « exercices de présentation orale » qu’il a suivis durant ses études. Les pieds sont bien sur terre pour celui qui rêvait, petit, d’être aiguilleur du ciel : « On se doit aujourd’hui de bien représenter le club. Sur les réseaux sociaux, on est regardé et il faut faire attention. Mais ça me plaît. Il y a beaucoup d’interactions dans ce milieu, et de l’argent en jeu. Les sponsors ou la TV nous donnent, et on ne peut pas ne rien faire en retour. Il faut être ouvert, ça fait partie intégrante du métier ».

    « Je suis plus installé »

    En passant en direct à la télévision, le milieu clermontois a eu le sentiment de passer, aussi, une étape de plus dans sa toute fraîche carrière. Dans ce métier qu’il a choisi pour de bon sur le tard, il y a plus de deux ans, Yohann Magnin s’impose aussi, pas à pas. Comme dans un groupe où il fait figure d’incontournable depuis le début de la saison, avec treize titularisations en quatorze journées de L2 (et un match de suspension). « J’ai emmagasiné un peu plus de confiance, et mes coéquipiers me le font sentir, reconnaît-il. Ça me permet d’être plus installé, de prendre un peu plus la parole sur le terrain ».

    Installé, il l’est à côté de Johan Gastien et compose une doublette au milieu devenue référence en Ligue 2, cette saison. Le fruit, pour lui, d’une continuité dans l’équipe. « Les automatismes, entre nous ou avec les défenseurs centraux, sont huilés maintenant. C’est un gain de temps, les déplacements sont instinctifs. Ça me permet d’engranger de l’expérience, de continuer à progresser ».

    34 titularisations, 4 défaites

    Car le chemin, juge-t-il, est encore long pour celui qui se remet « tout le temps en question ». « J’ai progressé dans ma manière d’être, d’aborder les matchs. Mais je dois être plus porté sur l’offensive, il faut que je joue parfois un peu plus long, que j’aie moins de déchet… »

    Une marge de progression qui ne l’a pas empêché d’obtenir la meilleure moyenne de Ligue 2, la saison passée, selon le magazine France Football(5,87/10). Et de symboliser, à sa manière, ce dégoût de la défaite qui caractérise le groupe clermontois. De la parole aux actes : en 34 titularisations en Ligue 2, Yohann Magnin n’a perdu que quatre fois. Plus belle, la vie du Clermont Foot, avec lui. 

     J’ai progressé dans ma manière d’être, d’aborder les matchs »

    Article paru dans le journal La Montagne de ce jour 

    Link to post
    Share on other sites
    • 3 months later...
    • 3 weeks later...

    Join the conversation

    You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

    Guest
    Reply to this topic...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

    Loading...
    • Upcoming Events

      No upcoming events found
    • 3 résultat?

      You do not have permission to vote in this poll, or see the poll results. Please sign in or register to vote in this poll.
    ×
    ×
    • Create New...